Clifford Brown & Max Roach - Study in Brown (1955)

Publié le 4 Décembre 2012

Clifford Brown & Max Roach - Study in Brown (1955)

Jazz - Vite, vite, toujours plus vite! Clifford Brown et Max Roach s'élèvent contre le cool de la West Coast. Le hard-bop est né!

En réaction au cool jazz dominé par les Blancs et considéré ennuyeux par les amoureux et les nostalgiques du bebop, de nombreux musiciens Noirs vont prendre la voix opposée. A travers leur slogan Black is beautiful, ils vont revenir aux valeurs et aux sources de la musique noire... Avec l'influence des batteurs Max Roach et Art Blakey notamment, le rythme reprend une place prépondérante. Le rythm'n'blues de Ray Charles et la soul naissante, digne héritière du gospel, vont influencer les 'bopeurs'; sans pour autant qu'ils n'oublient de s'enrichir des nouveautés harmoniques de la West Coast...

La formation classique est alors le quintet, composé d'une section rythmique et de deux souffleurs - le plus souvent une trompette et un saxophone ténor. Le quintet de Brown et Roach est une des formations les plus marquantes - Sonny Rollins les rejoindra quelques mois plus tard! - de ce mouvement jazz d'une importance extrême. Cet album hallucinant - tout particulièrement le solo de Brown dans Cherokee - est véritablement une des pierres angulaires de l'histoire du jazz.

Clifford Brown & Max Roach - Study in Brown (1955)

Rédigé par Alexandre

Publié dans #legendes

Commenter cet article

read more here 04/12/2013 10:46

I think that was the time when a movement started in the area of music using trumpet. Corner stone to this jazz movement was laid by none other than the person you have mentioned here. It is hard to find the copies of musical performances of those times and kindly share if you have any.