Diana Krall - The Girl In The Other Room (2004)

Publié le 3 Novembre 2012

Diana Krall -  The Girl In The Other Room (2004)

Jazz - Jamais depuis longtemps le jazz n'avait été aussi sensuel et brûlant qu'avec la diva canadienne

Depuis vingt ans, la belle pianiste enchaîne les succès, envoûtant les publics du monde entier de sa voix voluptueuse et son jeu délicat. Ce n'est pourtant qu'à trente ans qu'elle sort son premier album sur lequel elle interprète des grands standards; mais depuis rien ne l'arrête: sachant s'entourer des bonnes personnes - comme lors de sa tournée avec Tony Benett en 2000 - sa carrière finit par décoller. Pour atteindre des sommets.

Son album The Girl in the other Room marque un tournant dans ses choix artistiques. Elle s'implique personnellement dans quelques compositions, et s'écarte quelque peu des très célèbres standards pour mieux s'attaquer à des titres plus récents, notamment des compositions de son mari Elvis Costello. Un choix risqué et ambitieux qui lui réussira.

En effet, elle s'investit toujours plus dans ses interprétations. C'est finalement son dernier album, Glad Rag Doll, qui est le plus personnel. Interprétant principalement des chansons piquées des collections de 78-tours de son père décédé, Diana Krall semble se livrer enfin totalement. Un album certainement nostalgique. Mais en encore plus que cela, il est extraordinairement intime et profond.

Dans le cadre de sa nouvelle tournée mondiale, la belle canadienne fera une courte halte en Suisse, le temps d'un concert dans le splendide KKL à Lucerne à la fin du mois de novembre.

Le plus beau compliment que l’on puisse me faire, c’est de me dire que je suis une blonde avec une voix de Noire.

Diana Krall

Rédigé par Alexandre

Publié dans #concert, #actuel

Commenter cet article